31 décembre 2013

Eclairage de la rocade bordelaise : travail suivi de la FFMC33

Si vous avez suivi l’actualité de ces derniers mois, vous savez que les militants de la FFMC 33 se sont rapprochés des équipes de la Direction Interdépartementale des Routes Atlantique (DIRA), suite à l’extinction de l’éclairage de la rocade ouest de Bordeaux.
Il nous apparaissait indispensable que ces gestionnaires de voirie comprennent l’environnement routier vécu par  les conducteurs de deux et trois motorisés sur la rocade bordelaise plongée dans l’obscurité. L’opération « Motards d’un soir » s’est donc mise en place dans ce but  : les  responsables décisionnaires de la DIRA ont acceptés d’être passagers sur les motos et scooters des militants de notre antenne.

Ainsi, le jeudi 12 décembre au soir nous avons embarqué trois personnes de la DIRA (dont le directeur) pour parcourir l’intégralité des 50 kms de la rocade et nous nous sommes arrêtés à certaines bretelles. Objectifs ? : faire comprendre le contraste d’une portion de rocade éclairée à non éclairée sur un axe chargé en circulation, le mauvais état du bitume, l’insuffisance du doublement des barrières de protection, la dangerosité de certaines bretelles d’entrées et de sorties, entre autres dangers !!!
A l’issue de ce roulage, un bilan « à chaud » a permis à ces techniciens et responsables de la DIRA de nous exprimer un réel décalage entre leur propre appréciation de la rocade et celle ressentie sur un 2 roues. Ils n’ont pas nié la nécessité de travaux sur la rocade et le lancement d’études techniques pour améliorer sa sécurité.

Nous continuons notre travail avec leurs services notamment avec l’élargissement de la partie ouest de la rocade à deux fois trois voies. Cette rocade est un vrai boulevard urbain (et non pas une autoroute) et elle doit être gérée comme telle.

La prise en compte des spécificités des deux et trois motorisés doit y être effective, et l’éclairage fait partie du « package sécurité » qui  est indispensable aux usagers fragiles. Nous y sommes attentifs et suivons ce dossier au plus près.

 

La FFMC33 ©